Après les villes de Anzin, Beuvrages et Raismes, Petite-Forêt rejoint le dispositif de CISPD, le Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la délinquance. Sur un territoire de 35 000 habitants, à travers le projet de Police pluricommunale, les 4 villes disposent désormais de 16 agents de police municipale désormais coordonnés par un Chef de Service qui connait parfaitement le terrain.

1er jour de rentrée placé sous le signe de la Tranquillité publique et de la mise en commun des polices municipales de Anzin, Beuvrages, Petite forêt et Raismes ce lundi 7 janvier 2019.

 

 

Acte I du CISPD : la Police intercommunale en trio

On connaissait l'acte I du Conseil Intercommunal de Sécurité et de la Prévention de la sécurité de la délinquance, avec la création de la Police intercommunale mise en place en 2015, entre les villes de Anzin, Beuvrages et Raismes. Les Maires avaient décidé d'unir leur police municipale en créant une police intercommunale, aux objectifs identiques, aux problématiques similaires sur des territoires voisins. La ville de Petite Forêt rejoint le trio autour d'une police pluricommunale.

 

Des réflexions et actions communes  :
- en matière de prévention routière,

- de tranquillité publique (échanges de pratiques avec les médiateurs ; coopération des polices municipales),

- des conduites addictives et la prévention de la radicalisation.

Les plannings d'intervention des 3 polices municipales ont été repensés pour favoriser les interventions communes comme les contrôles routiers, îlotages pédestres et des surveillances d'écoles.

 

Acte II du CISPD : le projet de police pluricommunale, avec aussi la Ville de Petite Forêt.

Ils y avaient réfléchi ensemble. C'est désormais chose faite. La ville de Petite forêt rejoint le dispositif du CISPD. Sur un territoire de 35000 habitants, les 4 villes disposent désormais de 16 agents de police municipale qui seront coordonnés par Philippe GOUGET, nouvellement recruté, qui exerçait déjà sur les 4 communes, en Brigadier Chef de Police Nationale au Commissariat de Raismes.

Quel fonctionnement ?
Le Président du CISPD et Maire de Raismes, Aymeric Robin ainsi que les Maires de Anzin, Beuvrages, et Petite forêt s'appuieront sur un cabinet d'études extérieur qui après diagnostic, en collaboration avec les 16 agents des polices et du Chef de service, et suivant les objectifs des élus, proposera des scénarios, une organisation, des horaires... Bien entendu, insistent-ils les propositions tiendront aussi compte des moyens accordés.

Tous sont unanimes et se prononcent aujourd’hui contre le port d'armes. « Il s'agit d'une police municipale de prévention qui assure la tranquillité publique » insiste le Président Aymeric Robin, charge à la Police Nationale d'intervenir de façon complémentaire dans le cadre de ses prérogatives. Pour cette démarche novatrice dans le Département de Police pluri communale, l'Etat a d'ailleurs déjà assuré qu'il jouera le jeu, a souligné le Président et Maire de Raismes, Aymeric Robin.

Quels avantages ?
Meilleure gestion des horaires, plus de présence sur le terrain
Rassurer par plus de visibilité
Plus de prévention
Mutualisation des moyens de police sur les grandes manifestations